Le Forum d’Oc a vocation à rassembler les personnes morales qui œuvrent en Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la promotion de la Langue d’Oc ou Langue Occitane (officiellement Occitan-Langue d’Oc), dans ses différentes expressions que sont, entre autres, le provençal rhodanien, le provençal central ou maritime, l’alpin, le niçois, le mentonnais… Chacune de ces expressions ayant pleine légitimité pour représenter toute entière la langue.

Le Forum d’Oc proclame l’unité de l’Occitan-Langue d’Oc « depuis Nice jusqu’à Bordeaux » et « de la mer jusqu’à la Loire », selon les paroles de Frédéric Mistral, dans le respect intégral de son authenticité et de toutes ses variantes.

Le Forum d’Oc a vocation à établir des contacts et coopérations avec les principales structures qui s’attachent au développement de l’Occitan-Langue d’Oc dans les autres régions occitanes. Il travaille avec ces partenaires à la promotion des langues de France.

Les adhérents au Forum d’Oc visent la synergie des acteurs de terrain pour assurer le développement d’une politique linguistique sur le territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ils traitent conjointement les questions de la place de la langue dans l’éducation, les médias, la vie publique et institutionnelle, la création et l’économie, et partagent les objectifs suivants :

1. Œuvrer pour l’obtention d’un cadre législatif et règlementaire adapté.

  • Mise au point d’un cadre de référence national pour les langues régionales.
  • Officialisation d’une structure interrégionale pour l’Occitan-Langue d’Oc.
  • Définition de structures et programmes d’action régionaux.

2. Assurer la présence de la langue dans la vie quotidienne.

  • dans l’espace public (signalétique, sites informatiques des collectivités et administrations, etc.)
  • dans les médias publics ou privés : soutien à la presse, radio et télévision en langue ; introduction de la langue dans les médias francophones.
  • dans le monde de l’entreprise : favoriser le développement économique du territoire de Provence- Alpes-Côte d’Azur en incluant la langue comme vecteur de communication.

3. Développer l’enseignement et les formations.

  • Mise au point d’une relation institutionnelle avec l’administration de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur.
  • Aide à la formation des enseignants.
  • Organisation d’un système de formation à la langue et en langue :
    • Formations spécifiques.
    • Introduction de la langue dans les formations existantes.
    • Soutien matériel aux apprenants (gratifications, bourses, maintien des salaires, etc.)
  • Création et diffusion d’outils d’enseignement de la langue et en langue.

4. Préserver le Patrimoine et promouvoir la création.

  • Conservation des différentes productions orales et écrites de la langue ; mise à disposition du public ; diffusion des contenus.
  • Soutien aux créations mettant la langue en usage (théâtre, cinéma, chanson…)
  • Présence de la langue dans les différents secteurs de la création contemporaine et les diverses manifestations culturelles.