Ensemble pour l'avenir de la langue !

formoc

Forum d’Oc – Session du 14 octobre 2017 à Forcauquier

CONGRÈS DU FORUM D’OC PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Chères amies, chers amis et soutiens du Forum d’Oc

NOUS VOUS DEMANDONS DE VENIR EN NOMBRE AU

CONGRÈS DU FORUM D’OC DE PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR

Le samedi 14 Octobre à Forcalquier (Alpes de Haute Provence)

Chaque année le Forum d’Oc organise son congrès dans un département différent pour se faire connaître. Il est important que nous soyons le plus nombreux possible pour montrer aux décideurs et au public la force que représente notre mouvement.

Le Congrès est placé sous l’égide du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence et de la Ville de Forcalquier.

L’entrée est libre mais il est recommandé aux participants de s’inscrire dès que possible pour nous faciliter l’accueil. A midi on peut apporter un en-cas ou s’inscrire pour le repas (15 €) impérativement avant le 9 Octobre.

Le Congrès se tient à

L’Espace Culturel de la Bonne Fontaine. Avenue Saint Promasse

[sortie est de Forcalquier vers Niozelles, La Brillanne]

 sur le thème

L’OCCITAN-LANGUE D’OC ET L’ESPACE RURAL

Quels rapports entre langue et territoires ?

ForumDOc-Forcalquier-1

ForumDOc-Forcalquier-2

Cliquer ici pour trouver le détail du programme au format pdf

votre présence à l’avance : contactforumdoc@gmail.com / 06 84 73 67 65

Forum d’Oc Provence-Alpes-Côte d’Azur. 8 bis, Ostau de Provença/Ostau de Prouvènço.13100 Aix en Provence

Librejado – Lou 12 de mars 2017 à Tres (Païs de z-Ais)

forum d oc librejadoSalo di Couloumbo

Lou Felibrige se prepauso de recampa pèr la cinquenco annado, pèr uno journado, tóuti aquéli qu’escrivon vuei en lengo nostro entre Aup e Vidourle.

La Librejado a pèr toco de bèn faire vèire que l’escrituro prouvençalo es quaucaren d’atuau, que lis autour entre-tènon uno literaturo sèmpre drudo. La Librejado baio is escrivan l’óucasioun d’escambia emé lou public, de i’óufri uno bello veirino de l’escri en lengo nostro, de presenta, vèndre e signa sis oubrage.

Lou Felibrige counvido lis escrivan dins lou respèt de tóuti li biais de vèire, de dire e d’escriéure de cadun. I’atroubarés bèn entendu lou banc de la Mantenènço de Prouvènço e d’Armana à bóudre.

Aquéu cinquen rescontre de Librejado, se debanara, lou dimenche 12 de mars 2017, dins la salo « des Colombes » à Tres e noun au castèu coumme aquéli darriés an, sara pamens sèmpre embessouna emé lou « Salon des écrivains de Provence ». Durbira si porto de 10 ouro à miejour e de 2 ouro à 6 ouro de vèspre.

Emé la Librejado, nosto lengo porto la bello provo que pèr sèmpre coungreio de creacioun literàri vo scientifico e qu’a, osco seguro, de resplendi dins li tèms que sian.

Retrouvez toutes les informations du Félibrige ici

Compte-rendu commission culture et communication (8 octobre 2016)

CONVENTION DU FORUM D’OC À PUYLOUBLIER LE 8 OCTOBRE 2016

COMMISSION CULTURE ET COMMUNICATION

La commission a été conçue dès l’origine comme reposant sur un responsable qui se consacre à la question des médias et de la communication du Forum, et un groupe de créateurs à même de faire connaître les apports et les préoccupations des créateurs et interprètes agissant dans le domaine de la langue et de la culture d’oc en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le décès de Jean-Pierre Belmon qui avait conçu l’architecture et le fonctionnement de la commission a naturellement causé de graves perturbations dans sa mise en route. C’est le défi qu’il nous faut relever à présent.

Les responsables de la commission seront donc, comme précédemment, Liza, André Neyton et Jean-Bernard Plantevin, auxquels s’adjoint désormais Matieu Casanova, qui œuvre dans l’Ostau dau País Marselhés, structure membre du Forum d’Oc.

La priorité du chantier concerne l’activation du site du Forum d’Oc. En effet, le rôle fondamental du Forum est d’assurer l’accessibilité de l’information entre ses membres, intensifier les échanges, favoriser les synergies, et communiquer vis à vis des décideurs et du public sur les actions, les projets, les propositions et revendications de l’ensemble. Le site a été conçu comme l’outil privilégié de ce chantier, il faut à présent le rendre opérationnel.

Des exemples de convergences dans l’action peuvent nous guider : ainsi l’implication dans le projet du Parc Régional de la Sainte Baume ; au niveau d’un département, le parallélisme entre la recherche d’adhésion des collectivités déjà fructueux (le Conseil départemental, Digne, Villeneuve et les différentes communes pressenties), la mise en avant du Forum lors du prochain congrès, et le projet visant la transmission de la langue « Plonger dans la langue et la culture d’oc, parler provençal c’est top » ; au niveau d’une ville, le projet de La Ciotat impulsé par une Adjointe membre du Forum (signalétique d’un équipement municipal scolaire, formation des intervenants périscolaires à la langue, recherche d’une pénétration de la langue dans le temps scolaire) ; au niveau d’un village, le lancement du projet de Cucuron « La vida en òc », etc.

Le chantier de la revendication à l’égard des médias régionaux, esquissé par Jean-Pierre Belmon, n’a pas eu encore de suite.

La communication et la recherche d’adhérents constituent la tâche la plus urgente du Forum. Elle risque de réclamer à l’avenir le recours à des compétences professionnelles. Il nous faut dès à présent imaginer sous quelle forme leur prestation pourrait s’organiser de manière réaliste avec l’apport financier des collectivités territoriales.

Naturellement, chacun d’entre vous est sollicité pour faire connaître ce que lui-même ou ses contacts ont engagé ou projeté dans le domaine considéré, et ses propositions pour développer le chantier régional. Nous aurons aussi à formuler des propositions pour le Congrès de Digne en Mars 2017.

Les débats se fondent sur une prise de conscience de l’importance de la communication pour le Forum : si le public ignore les multiples actions des membres du Forum, leur utilité s’en trouve largement diminuée.

Le site internet a été créé dans cette intention, de même que la page Facebook ; on a commencé à créer des groupes de diffusion par mail pour mieux cibler les destinataires. Il reste à affirmer la personnalité du Forum, habituer le public à visiter le site, rechercher les informations, respecter la pluralité des options culturelles des destinataires (par exemple en rappelant le respect des graphies de chacun, qui est un des principes du site). Il faut amener l’ensemble des composantes du Forum à prendre l’habitude de l’informer sur chaque projet, démarche, réalisation qu’elles entreprennent.

La page Facebook a été créée pour toucher un public plus jeune, même si on doit se méfier de certaines interventions.

On ressent en tout cas le besoin d’un travail pédagogique pour justifier notre engagement, pour toucher un public qui ne sait même pas ce qu’est le provençal. Ainsi on peut définir les actes de travail suivants :

– solliciter toutes les associations membres du Forum pour qu’elles informent le site sur leurs activités ;

– les inciter à les faire connaître auprès de la presse locale, afin d’assurer le maximum de visibilité au Forum ;

– demander aux associations de manifester le plus souvent possible leur appartenance au Forum ;

– envisager de publier sur le site les comptes rendus des travaux de la commission et de l’AGEFOC.

– développer les contacts avec les élus, les informer régulièrement de nos démarches, imposer la problématique de l’occitan-langue d’oc dans le débat public ;

– rédiger un document d’information sur la langue pour le public qui n’est pas renseigné sur son existence et sa situation ;

– organiser une conférence de presse par exemple avant le Congrès.

Compte-rendu commission développement durable, pouvoirs locaux (8 octobre 2016)

CONVENTION DU FORUM D’OC À PUYLOUBLIER LE 8 OCTOBRE 2016

COMMISSION DÉVELOPPEMENT DURABLE, POUVOIRS LOCAUX

La Commission s’est réunie en plénière le 4 Décembre 2015 à Aix, et l’équipe permanente s’est réunie une dizaine de fois depuis la convention de Gassin en Mars 2015.

Les chiffres des adhésions au Forum sont actuellement, pour un total de 190 adhérents :

– 131 associations et syndicats

– 15 collectivités territoriales

– 13 entreprises

– 31 élus ou artistes à titre individuel

– une dizaine de contacts en passe d’aboutir

Les thèmes à traiter sont :

– l’exploitation du questionnaire à adresser aux membres et participants aux groupes de travail pour connaître leurs possibilités de favoriser les adhésions ;

– l’aide que nous pouvons apporter à ceux qui s’engagent dans la prospective ;

– la présentation du label Regaloc et du diplôme d’adhésion ;

– l’argumentaire pour le contact avec les entreprises et groupements économiques ;

Chacun de vous pourra informer le groupe de ses démarches et propositions, et demander éventuellement un appui à ses projets.

Entre autres informations, nous pourrons nous appuyer sur les débats tenus cet été à l’Ecole Occitane en Provence où une journée d’échanges a eu lieu sur le thème de la langue dans le développement durable.

Nous aurons aussi à faire des propositions pour le Congrès de Digne.

La question primordiale est de se demander comment on peut amener les politiques publiques à mieux prendre en compte la langue, et comment massifier la démarche. Le Forum commence à avoir les bases d’un argumentaire. Mais les adhésions continuent à se faire de façon opportuniste. Comment les favoriser, comment outiller nos relais locaux, comment faire tache d’huile, quelles erreurs éviter ?

On prend l’exemple des approches qui ont été menées : à l’égard d’un média, Haute Provence Infos ; à l’égard de plusieurs entreprises d’Auriol. Ce secteur reste encore peu développé. Il arrive qu’une démarche permette d’en initier une autre : ainsi la démarche auprès du journal a permis d’avancer vers l’adhésion d’une commune.

L’outil actuellement réalisé est le dossier. La Charte démontre que le Forum ne se construit pas en opposition, mais est ouvert à tous les courants culturels promouvant l’occitan-langue d’oc. Il manque encore au Forum une démarche qui pourrait amener les associations à avoir une stratégie d’expansion. On a surtout agi dans le domaine des collectivités.

Le questionnaire qui sera proposé à tous les membres répond au besoin de se faire connaître ; si les groupes locaux ont besoin d’aide, ils doivent pouvoir en appeler au Forum dans son ensemble.

Le milieu de la ruralité est plus facile d’accès, et il y a des milieux professionnels plus ouverts aux perspectives du Forum : ainsi la production biologique, qui a besoin de garanties d’authenticité.

Les institutions telles que les Parcs Régionaux sont aussi des champs d’action privilégiés. En témoigne l’action engagée dans le projet de la Sainte Baume, et le Parc du Verdon devrait être une nouvelle cible, qui s’étendrait progressivement aux autres.

Compte-rendu de la commission enseignement et formation (8 octobre 2016)

CONVENTION DU FORUM D’OC À PUYLOUBLIER LE 8 OCTOBRE 2016

COMMISSION ENSEIGNEMENT ET FORMATION

I. DOCUMENT DE PRÉPARATION

Notre collègue Gilles Désécot, Majoral du Félibrige, s’est joint à l’équipe des responsables de la Commission avec René Martel et Olivier Pasquetti. Il sera plus spécialement chargé de l’action en direction des publics adultes.

Comme il vous a été demandé à la fin de l’année scolaire, chacun de vous pourra informer le groupe de ses démarches et propositions, et demander éventuellement un appui à ses projets. L’AELOC nous a adressé une fiche dans ce sens, nous la transmettons aux membres de la commission.

La fiche de l’AELOC reprend nos 4 revendications fondamentales dans le domaine scolaire (rétablissement des moyens, formation des maîtres, mise à égalité des moyens sur le territoire au profit de la meilleure situation, développement de l’offre). Dans l’Académie d’Aix-Marseille, l’absence de convocation du CARL devra à nouveau mener à une action. Enfin, les effets négatifs de la réforme des collèges, ainsi que les ordinaires négligences ou malveillances de l’administration, ont dû faire l’objet de diverses interventions dont on pourra faire le bilan.

L’APLR a mis au point la plateforme « Lenga Regiounali » utilisable par les membres de la Commission. Olivier Pasquetti ou Manu Gioan pourront apporter les précisions nécessaires.

La Commission pourra examiner des exemples concrets d’actions rendues possibles par les convergences qu’induit le Forum. Ainsi le projet commun de l’AELOC et du Coumita Prouvençau de la Santo Baumo permet d’associer la création d’un projet scolaire sur la place de la langue dans l’environnement local avec les projets d’un Parc régional en constitution ; les projets conçus par Didier Maurell en direction de ses lycéens ont mobilisé ses réseaux dans le domaine musical à commencer par son groupe vocal, l’AELOC et l’Association culturelle provençale de Ventabren, tous membres du Forum. On pourra aussi s’informer sur le projet de La Ciotat, conçu et porté par l’Adjointe aux affaires scolaires, elle-même adhérente au Forum, pour introduire la langue régionale dans la structure d’accueil du public scolaire qu’elle gère et pour former à sa pratique les animateurs municipaux chargés du périscolaire. Enfin, on regardera avec attention la réalisation du projet du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence « Plonger dans la langue et la culture d’oc, parler provençal c’est top ».

Ce point sera à coup sûr développé lors du Congrès du Forum àForcalquier, pour lequel nous aurons certainement à faire des propositions.

II. NOMBRE D’ÉLÈVES DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC AIX-MARSEILLE ET NICE

E Enseignement de l’occitan

Académies

– Ecoles –

nombre d’élèves

– Collèges –

nombre d’élèves

– Lycées –

nombre d’élèves

TOTAL
Aix / Marseille élèves inscrits

291.923

139.375

112.500

543.798

Aix / Marseille élèves inscrits en Oc

8.766

(3%)

2.183

(1,6 %)

773

(0,7 %)

11.722

(2,0%)

Bordeaux

8.456

1599

391

10446

Clermont Ferrand

691

145

67

903

Grenoble

1413

170

?

1583

Limoges

104

103

15

222

Montpellier

9447

3238

709

13394

Nice

3491

863

543

4897

Toulouse

24529

9316

1357

35602

57297

17617

3855

7 78769

Calandretas

3450

200

3650

TOTAL 60747 17817 3855 82419

setembre 2016

Sus l’ensem occitan aquò ès sonque 1% d’escolans que passan lo Bac ambé l’oc (3855)

( aquò pòt estre l’ensenhament de 1h per setmana al bilenguisme o a l’imersion)

source : FELCO e Calandretas.

III. LES INTERVENTIONS DANS LA RÉGION D’HYÈRES

Communication pour la commission enseignement et formation


M. Alain Brunaud, Président de l’Escolo dis Isclo d’Or d’Hyères.

M. Gérard Pascal, Chargé de mission de la Maintenance de Provence du Félibrige.

Durant les cinq dernières années nous sommes intervenus dans les établissements scolaires suivants :

  • –  Grande section à l’école maternelle de Costebelle à Hyères (2011-2012)

  • –  Deux classes de CP à l’école Marcel Pagnol de Carqueiranne (2015-2016 – reconduit 
en 2016-2017)

  • –  Une classe de 6e du collège Jacques Yves Cousteau (4 années)

  • –  En prévision deux classes de maternelle à Giens (2016-2017)

  • Notre conception de nos interventions dans les établissements scolaires :

  • Nous avons des impératifs précis

  • –  Notre travail est un élément d’enseignement intégré au projet pédagogique de l’enseignant de la classe, celui-ci doit être impérativement présent et il est souhaitable qu’il participe aux activités proposées. C’est lui qui doit juger de la pertinence du niveau des exercices proposés en fonction de sa connaissance des capacités de ses élèves.

  • –  En aucun cas nous ne proposons un enseignement de la langue provençale ; (Un Capes existe pour cela) ; Nous apportons nos connaissances et notre savoir faire à un projet pédagogique que nous initions mais qui est proposé par l’enseignant. Le projet concerne le patrimoine matériel et immatériel de la Provence, il convient donc de faire une initiation à la langue du pays mais pas seulement.

  • –  Nous refusons toute intervention dans les activités périscolaires des communes.

Bien que retraités nous restons des professionnels de l’enseignement et nous savons ce que cela implique comme responsabilité, en particulier dans la préparation des cours et l’évaluation des élèves.

Comment avons-nous intégré les établissements scolaires

Dans tous les cas c’est grâce à notre réseau d’amis et de connaissances que le contact est établi, ensuite il faut savoir « vendre. » le projet.

Nos points essentiels de présentation doivent toujours montrer ce que nous allons apporter aux élèves comme apprentissages et comme connaissances. Il faut que les enseignants aient bien conscience qu’ils restent les décideurs et les responsables de ce qui se fera en classe lors de nos interventions, et c’est nous qui devons intégrer leur projet et pas l’inverse. Il faut instaurer un climat de confiance de professionnels à professionnels.( Une bonne connaissance de la susceptibilité « du fromage » est indispensable.)

Pour l’école maternelle de Costebelle, une de nos amies enseignante en collège et, maman d’élève était très impliquée dans la vie de l’école, sachant que les enseignantes cherchaient un thème de travail pour l’année suivante elle nous a demandé de concevoir un projet qu’elle leur a présenté et il a été accepté.

Pour le collège Jacques Yves Cousteau

Je suis très ami avec le principal adjoint.

Lors d’une conversation privée ce dernier dit

« j’ai trois professeurs qui montent un projet patrimoine en 6e »

Je lui dis : « Bien évidement ils vont parler des monuments et des divers tas de cailloux à La Garde, mais le patrimoine immatériel provençal, ils ne savent même pas ce que c’est ! »

Un peu vexé mon ami pose la question dès la réunion suivante.
« Nous ne savons pas faire ça, on est pas formés pour ça »
« J’ai les deux personnes qu’il vous faut et ce sera gratuit, voulez-vous les rencontrer ? »
Nous sommes restés quatre ans et sans la réforme des collèges nous y serions encore cette année.

Pour les CP de Carqueiranne, ce sont les parents d’élèves qui m’ont contacté, ils connaissaient mon implication comme unique félibre de la ville dans le rapprochement des trois associations provençales locales. Les institutrices de CP souhaitaient une approche d’une langue proche du Français pour lever les inhibitions des petits avant la découverte de l’anglais en CE1, l’idée d’une présentation plus globale de la culture régionale leur a bien plu.

Pour l’école maternelle de Giens les institutrices connaissent très bien la responsable de l’Arbanenco et comme elles cherchaient un projet l’une d’elles est venue au forum des associations, nous lui avons présenté notre méthode de travail et elle nous a proposé une rencontre avec sa collègue. Projet accepté il débutera la 4 novembre

Contenu de nos interventions dans les classes concernées :

En grande section de l’école maternelle de Costebelle (Hyères)

1 heure par semaine après les vacances de Toussaint

Langue provençale : la langue de votre pays, jeux de doigts, chansons, se présenter, phrases très simples (avec agrada).

Préparation de Noël : Réalisation d’un village provençal avec des personnages en carton (santons photocopiés) représentant des vieux métiers. Chaque élève a choisi son métier et a réalisé le coloriage de son personnage qu’il s’est approprié. La classe à fait un grand décor de village le tout a été présenté à toute l’école dans le préau.

Présentation des traditions et grande fête de Noël avec les treize déserts pour toute l’école. Cueillette des olives du jardin de l’école, travail sur l’olivier.

Journée des vieux métiers avec le concours de l’Escolo de la Targo de Toulon. Grace au moulin à huile les élèves ont fait l’huile de l’école, et chaque classe en a reçu une petite bouteille avec une étiquette spéciale. Selon la disponibilité des Targaires nous avons eu : un rémouleur, le cardage de la laine, le tressage des cordes, le dévidage des cocons de soie, une santonnière et un tambourinaire.

Durant une semaine nous avons fait une présentation de costumes sur des mannequins dans le préau de l’école et nous avons travaillé le nom provençal des vêtements.

Grâce à Michel Pellegrino nous avons eu une animation musicale avec galoubet tambourin et accordéon, les enfants ont chanté et dansé.

En fin d’année la fête de l’école a été entièrement basée sur la Provence, avec un défilé en costumes simples et des danses.

Dans les deux classes de CP de l’école Marcel Pagnol de Carqueiranne.

Classes de Madame Lefouler et de Madame Ortiz.

1 heure par classe après les vacances de Toussaint.

Le projet et l’intervenant M. Pascal ont été agrées par madame la conseillère pédagogique de la circonscription de La Garde.

L’heure comprend trois parties, une initiation à la langue, un point précis de culture régionale en français, et l’apprentissage d’une danse ou d’une chanson provençale.

*Les sujets de culture provençale furent :

-L’aire géographique de la Provence.

– Les trois blasons : Légende des quatre barres sang sur fond or, le blason de Charles d’Anjou après son mariage avec Béatrix, et recherche de la signification du blason actuel de PACA .

– Qui était Marcel Pagnol ; projection d’un extrait de la gloire de mon père.

– Les traditions de Noël : le blé de St Barbe. La réalisation par chaque élève d’un santon avec un moule de l’Escolo de la Targo de Toulon et pour toute l’école fête des treize desserts dans le préau.

– Des notions d’histoire : La création de Marseille ; La légende de St Tropez, les romains en Provence ; Les papes à Avignon ; Napoléon à Toulon.

– Un peu de botanique : observation de l’arbousier et du chêne liège.

– Présentation de Frédéric Mistral : lecture d’un passage en français de mémoires et récits (Les Iris d’eau))

– Visite de Monsieur Serge Icardi professeur au conservatoire de région qui à présenté le galoubet et le tambourin.

*L’initiation à la langue provençale fut menée comme il suit :

– Apprendre à dire son prénom, avec recherche des prénoms existant en provençal.

– Demander son nom à son voisin, à la maitresse, à l’intervenant qui devient Lou Papet.

– Dire bonjour, au revoir, à lundi prochain. Dire si on aime ou pas l’école, le provençal, le chocolat etc. …

– Lecture par l’intervenant et en provençal d’histoires comme le petit chat perdu, les bons amis, les trois petits cochons. Les élèves doivent dire en français la signification de certains passages.

– Apprendre à compter jusqu’à dix avec un petit jeu de loto (le zéro et les 9 chiffres). – Travail sur les champs lexicaux des vêtements et des animaux.

*Les danses et chansons :

Une seule danse, Lou ped, la man.

Trois chansons : Canten Nouvé ; La cambo me fa mau , Se Canto.

Un groupe d’élèves et leurs parents sont venus au feu de la St Jean sur la plage de Carqueiranne et ont chanté se canto.

Le projet est reconduit pour l’année scolaire 2016 – 2017.

4 années dans une classe de 6e dite classe patrimoine du collège Jacques Yves Cousteau de La Garde.

Le principal adjoint, Eric Anicito, Le professeur de lettres classiques Christie Chaffanjon , le professeur d’histoire et géographie Sandra Bresse et le professeur de musique M. Fétis se sont beaucoup investis pour que ce projet fonctionne parfaitement bien. Nous avons vite observé que l’ensemble de la communauté éducative du collège était très favorable à nos actions. Deux exemples, le cuisinier qui à fait des repas provençaux et la documentaliste qui nous a demandé deux fois une exposition sur Frédéric Mistral.

Voici par rubriques nos actions :

La langue :

– Initiation et rapidement prononciation et lecture d’un petit texte.

– Apprentissage d’un petit texte pour le spectacle de fin d’année, qui réunissait les parents, des élèves d’autres classes et des membres des associations provençales amies. Durant une heure on entendait pratiquement que du provençal dans la salle du théâtre du Rocher à La Garde

La littérature :

– Biographie de Frédéric Mistral avec une exposition au CDI.

– Approche simple de Mireille.

– Présentation d’auteurs Joseph Roumanille, Joseph d’Arbaud, Jean Aicard, Paul Arène, Jean Giono, Marcel Pagnol, Henri Bosco, Alphonse Daudet.

Les traditions :

Seulement les traditions de Noël : Blé de St Barbe, Santons présentés comme la représentation du petit peuple provençal dans son village , Le gros souper, les treize déserts, la messe de minuit et le pastrage, les pastorales .

La peinture :
Un choix de peintres ayant vécus en Provence a été proposé par les intervenants Cézanne, Picasso, Van Gogh, Léo Lelée, Guigou, Chabaud

La musique

Dès la seconde année le professeur de musique M. Fétis a décidé que toutes les classes de 6e de l’établissement apprendraient La Coupo Santo.

La 6e patrimoine apprenait également Se Canto.

Divers

Nous avons fait la liaison annuelle CM2-6e avec une activité de langue provençale sur les noms des animaux une année et une autre année sur la maison. Dans l’école primaire voisine, l’une des institutrices, madame Aiguier, faisait de l’initiation au provençal avec ses élèves de CM2, mais ensuite elle n’a plus eu ce niveau

– La journée des vieux métiers avec les membres de l’Escolo de la Targo de Toulon était attendue aussi bien par les élèves que par les adultes de l’établissement. Toutes les classes de 6e passaient voir :

Le four du boulanger, le rémouleur, le tressage des cordes, la matelassière, la fabrication des claies en canne de Provence, le dévidage des cocons de soie, la fabrication des scourtins pour les moulins à huile, le boutis, la santonnière.

Le projet a fonctionné durant quatre années scolaires, la direction de l’établissement et les enseignants y étaient très favorable, au niveau des familles le retour était excellent, malheureusement la nouvelle organisation du collège ne permet plus d’avoir un créneau horaire dans l’emploi du temps d’une classe de 6e.

Nous restons actifs puisque nous avons un nouveau projet avec deux classes de maternelles à Giens (commune d’Hyères).

IV. PROJET EN LIAISON AVEC LE PARC RÉGIONAL DE LA SAINTE BAUME

PROJÈCTE « SIAM D’AQUÍ »

Dins lo quadre dei projèctes dau Conseu de Desvelopament dau futur Pargue Naturau Regionau de la Santa Bauma, en partenariat amb lo Comitat Provençau per la santa Bauma/Coumitat Prouvençau pèr la Santo Baumo e l’associacion Charrar Provençau d’Auruou, un projècte d’apropriacion de son terraire per leis escolans dei classas bilingüas de l’escòla Mermoz d’Aubanha es a se montar. Es l’Ecomusèu dau Plan d’Aups que s’entrevarà d’aculhir e donar leis explicacions.

Son concernits 50 CM1 e 48 CE2.

L’objectiu d’aquest projècte es de donar l’escasença ais enfants de s’apropriar lo terrador onte vivon, d’èstre en contacte amb lo provençau en defòra de la classa amb de gents autrei que leis ensenhaires per parlar sus de causas concrètas.

Lei CM1 auràn un apròchi dau patrimòni industriau dau sègle XIX qu’es la produccion de glaça dins lo relarg de la Santa Bauma. En mai d’un trabalh en classa, leis escolans visitaràn la glaciera Pivaut qu’es encara dins un estat espectaclós amb d’explicas per un especialista sus la produccion de la glaça e son transpòrt vèrs Marselha.

Lei CE2 es la natura particulara de la Santa Bauma que li serà prepausat a travèrs la descubèrta de la botanica (noms dei plantas e deis aubres en provençau). A aquò s’ajustaràn la constitucion d’un erbier e de fòtos.

Lei sortidas sus lo « terren » son previstas en abriu de 2017 es a dire au printemps.

Conseil de développement

du projet de Parc naturel régional de la Sainte-Baume

FICHE PROJET

DATE de soumission du projet 25 OCTOBRE 2016
Animateur
Commission thématique
Michel ARNAUD – Jean-Marc Thénoux – Frédérique Durand
Intitulé Siam d’Aquí
Origine Autosaisine
Finalité et objectif

Dans le cadre des projets de la commission culture du CDDSB, en partenariat avec le Comitat Provençau per la Santa Bauma/Coumitat Prouvençau pèr la Santo Baumo et l’association Charrar Provençau d’Auriol, projet d’appropriation de leur terroir par les élèves des classes bilingues de l’école Mermoz d’Aubagne.

Méthodologie Origine / organisation générale : Charrar Provençau

Expertise Ecomusée de la Sainte Baume

Bénéficiaires : 50 CM1, 48 CE2

Type de production

CM1 : approche du patrimoine industriel du XIXème siècle qu’est la production de la glace sur le territoire de la Ste Baume : glacière Pivaut.

CE2 : approche de la nature de la Ste Baume par la découverte de la botanique (noms des plantes et des arbres en provençal) : constitution d’un herbier, photos.

Les objectifs sont :

– appropriation du terraire

– le provençal langue d’échange social (emploi du provençal en dehors des lieux familiers)

Calendrier Avril 2017
Moyens

  • Disponibles
  • A acquérir
Financement disponible (Charrar Provençau)
Partenariat Conseil de développement
Comitat Provençau per la Santa Baume/ Charrrar Provençau

Ecomusée de la Sainte Baume

Ecole Mermoz – Aubagne

Lieux de déroulement de l’action La Sainte Baume Dépenses prévisionnelles 1000 € Composition du groupe 98 enfants

  • Membres permanents

Noms des participants

  • Consultants

Ecomusée de la Sainte Baume

Charrar Provençau

ValidationDate de la décision/discussion en CO

V. RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS ET PROJETS DE L’AELOC

ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016

Pour répondre à la demande de René Martel, responsable de la Commission Enseignement et Formation du Forum d’Oc, de connaître les réalisations, projets, et questions des membres du Forum concernés par le thème, l’AELOC a dressé un sommaire de ses démarches et entreprises pour la précédente année scolaire.

I. Activités

1) Colloque bisannuel

à Eygalières, Novembre 2015, sur le thème « La langue d’Oc et la chanson contemporaine »

2) Inteventions en milieu scolaire 

– Importation des Cantejadas (chorales scolaires d’enfant en provençal) à Digne : 610 élèves, 27 classes, 2000 spectateurs

– Projet d’éducation artistique et culturelle « langue et culture régionale » d’Aix en Provence, mené par André Gabriel et Rémy Salamon : écoles des Platanes, école Jean-Giono

– Projet « Contes de Provence » : 7 écoles de Digne, Oraison, Sisteron et Volonne ; collège de Fayence et collège de Montauroux

– Théâtre scolaire : pour trois propositions (Lo Cese de Bertrand, Lou vióuloun dei Bosc, et une création AELOC Lo murmure dóu Pastre) : Cazan-Vernègues, deux classes à Aix, Auriol, Saint Christol

– Animation de carnaval : 15 interventions : Cavaillon, La Roque d’Anthéron, Laure-Gignac, Orange, Le Brusquet, La Bréole, Cazan-Vernègue, Bollène, Solliés-Pont, Puymuchel, Le Castellet, La Farlède, Marseille

3) Formation des maîtres

L’AELOC recueille le financement d’une unité d’enseignement optionnelle « occitan-langue d’oc, parlers provençaux et alpins » dans les sites d’Aix, Avignon, Digne et Marseille de l’ESPÉ.

4) Interventions auprès de l’Education Nationale

– Participation à la commission départementale de langue régionale des Bouches du Rhône ;

– Entrevue avec le nouveau DASEN des Bouches du Rhône pour exposer les problèmes de l’enseignement dans le département ;

– Interventions diverses pour limiter les effets négatifs de la réforme des collèges ;

– Demande au recteur d’Aix-Marseille de réunir le CARL.

5) Partenariats

– L’AELOC est le partenaire permanent de l’APLR (Association des Professeurs de Langue Régionale de l’Académie de Nice), avec qui elle est fédérée dans la FELCO (Fédération des Enseignants de langue et culture d’oc)

– Participation au projet « Pedagomix » du Conseil Départemental (création de médias pour l’enseignement en collège) avec le CEP d’Oc et Lou Prouvençau à l’Escolo

– Participation au Prix des Jeunes dans le cadre du Grand Prix Littéraire de Provence (ACPV, Ventabren)

– Partenariat avec le Coumita Prouvençau de Santo Baumo du Parc Régional en cours de montage, pour un projet pédagogique avec l’école semi-bilingue Jean-Mermoz d’Aubagne

– En partenariat avec les éditions Auzou, traduction de l’album « Lo lop que voliá chanjar de color ».

– Cours et stages publics : un cours à Marseille en partenariat avec l’Ostau dau País Marselhés ; un cours à Ventabren en partenariat avec l’ACPV ; un stage mensuel à Cucuron en partenariat avec l’association « La Vida en Oc ».

– Les actions dans les départements alpins sont menées avec l’ASOC (Association Scolaire d’Oc)

– L’AELOC est membre de la Fédération des Amis de l’Instruction Laïque des Bouches du Rhône

6) Information 

– Fonctionnement du site informatique ;

– Liste web à périodicité moyenne de trois semaines (800 abonnés gratuits)

– Rédaction et diffusion du bulletin trimestriel La Tarasca/-o

7) Implication dans l’organisation du Forum

L’AELOC assure le secrétariat de l’Association de Gestion du Forum d’Oc.

L’un se ses membres est responsable de la Commission « Enseignement et Formation ».

II. Projets

L’AELOC entend reconduire l’ensemble des ses activités pour l’année scolaire 2016-2017.

Dans ses relations avec l’Education Nationale, elle continuera à soutenir les revendications formulées par la Commission Enseignement et Formation du Forum, dont les plus prioritaires sont :

– le rétablissement de tous les moyens supprimés ou réduits

– la formation initiale et continue des maîtres (ESPÉ, Université, Académies)

– la régularisation des moyens existant sur tout le territoire

– au moins un poste à temps plein de conseiller pédagogique dans chaque département de la région

– une commission départementale de la langue dans chaque département

– l’extension du statut des écoles semi-bilingues des Bouches du Rhône à toute la région

– le développement de l’offre d’enseignement par la définition de politiques académiques et départementales mettant en place un plan de développement de la langue.

L’AELOC présente trois projets d’édition : un complément sous forme de livrets papier au matériel pédagogique numérisé créé par la Mission de Langue Régionale des Bouches du Rhône ; un texte bilingue italo-provençal sur l’immigration italienne à la fin du XIX° siècle dans le cadre du projet d’intercompréhension des langues romanes ; la mise à jour des livrets « Langue et culture d’oc à l’école ».

L’AELOC est partie prenante dans le projet « Plonger dans la langue et la culture d’oc, parler provençal c’est top » du Conseil départemental des Alpes de Haute Provence, et le projet de la Ville de La Ciotat pour réintroduire la langue dans le milieu scolaire et péri-scolaire.

L’AELOC organisera, en partenariat avec l’ACPV, une manifestation sur l’œuvre poétique de Serge Bec en Novembre 2017 à Ventabren.

Le colloque bisannuel 2017 est prévu à Rousset (Bouches du Rhône ) sur le thème du rapport de la langue et de la conscience identitaire.

VI. DÉBATS

Le faible pourcentage d’élèves touchés par un enseignement de l’occitan-langue d’oc (2%) dans la région souligne son retard par rapport aux régions occitanes voisines.

Ce constat est lié avec l’absence des conventions qu’impose la loi entre l’Education Nationale et la région ou les départements. Tenter d’amorcer le processus serait un bon point de départ.

On étudie la démarche impulsée à La Ciotat pour en extraire les différents angles d’attaque, les convergences et la prévention des nombreux obstacles auxquels se heurte ce type d’action. Entre autres éléments on se préoccupe des moyens de faire entrer l’occitan-langue d’oc dans les espaces numériques dédiés aux langues vivantes de l’Education Nationale.

Les nombreuses entraves qui contrarient le développement et même le fonctionnement de l’enseignement de la langue sont exposées. On souligne en particulier les difficultés dues à la réforme des collèges, l’absence de formation, les lacunes dans le domaine des outils pédagogiques.

COMPTE-RENDU DE LA CONVENTION DU FORUM D’OC DE PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR à Puyloubier – Samedi 8 Octobre 2016

La séance est ouverte par M. l’Adjoint représentant le Maire de Puyloubier, en déplacement dans une commune jumelée avec le village. Le diplôme d’adhésion au Forum d’Oc lui est remis ainsi que les insignes du label « Reconnu garant de l’Oc », avec le félicitations de l’assistance et les remerciements du Président du Forum pour l’accueil que la Commune a réservé à la Convention.

Guy Revest, Président du Forum, dresse le tableau de la situation présente du Forum.

Lire le discours du Président Revest

Mireille Benedetti, conseillère régionale, Présidente de l’Agence Régionale pour l’Environnement, et adjointe aux affaires scolaires de la ville de La Ciotat, prend la parole pour commenter la délibération du Conseil Régional en date du 24 Juin 2016. Elle y relève en particulier l’engagement très ferme des élus unanimes en faveur des langues régionales, et spécialement de la langue d’oc, présentée dans son unité et sa diversité : « sur l’ensemble du territoire régional se sont développées des langues qui ont su véhiculer jusqu’à nous les traditions et les spécificités culturelles de l’histoire de notre région et de ses divers territoires : le provençal, le gavot ou le nissard. Cette pluralité linguistique est la spécificité de notre région dans l’espace de la langue d’oc ». Elle souligne le caractère fédérateur du Forum d’Oc qui le rend apte à être un interlocuteur privilégié des élus. Elle évoque également son action en faveur du provençal auprès du public d’âge scolaire, notamment à travers l’outil du Centre Régional du Matrimoine Méditerranéen à la Bastide Marin. Elle développera ces aspects dans les échanges de la Commission Enseignement et Formation.

Bruno Genzana, Vice-Président du Conseil Départemental des Bouches du Rhône et délégué à la langue provençale représentait la Présidente et a assuré les congressistes de son engagement à l’égard de leurs préoccupations, après leur avoir ouvert les portes du Conseil Départemental pour le Congrès du Forum en Mars 2016. Après avoir déploré le désengagement de l’Etat central, il rappelle les efforts financiers importants consentis par le Conseil Départemental en la matière, notamment pour la rénovation du Museon Arlaten, mais aussi en faveur des associations qui promeuvent la langue et en faveur de son enseignement. Défendre notre langue régionale n’est pas se tourner vers le passé, mais vers l’avenir. L’identité provençale est un ciment pour tous ceux qui viennent de loin pour s’y fixer.

Les participants à la Convention se répartissent ensuite dans les trois commissions du Forum d’Oc :

1. Commission Développement durable, pouvoirs locaux, sous la présidence de ses deux responsables, Michel Benedetto et Claude Holyst ;

2. Commission Enseignement et Formation, sous la présidence de ses trois responsables, René Martel, Gilles Désécot et Olivier Pasquetti ;

3. La Commission Culture et Communication, sous la présidence de deux de ses responsables, Matieu Casanova et André Neyton.

Après une heure de débats, les responsables des commissions exposent une synthèse des échanges, et un débat s’engage avec l’ensemble des participants.

Voir les documents produits dans les commissions

Commission 1

Commission 2

Commission 3

Guy Revest conclut la session en remerciant l’ensemble des participants et se félicite des clarifications qui ont été apportées aux responsabilités de chacun dans le fonctionnement du Forum. Il faut que les commissions procèdent à des échanges réguliers d’information et que les rassemblements permettent de mesurer les progrès accomplis.

Il présente le projet de programme pour la Convention du Forum qui se tiendra à Forcalquier et dont le thème principal sera Quel rapport entre langue et territoire ?

Un apéritif convivial offert par le Forum d’Oc termine la réunion.

Forum d’Oc – Session du 18 mars 2017 à Pertuis

De 13h30 à 18h

Maison de la culture et des associations, 167 rue Resini, Pertuis

Sur le thème: « Construire une communication efficace pour le forum d’Oc »

 

PROGRAMME

13 h : Accueil
13 h 30 : Ouverture de la Convention par M. le Maire de Pertuis
13 h 45 – 14 h : Présentation de la session par le Président du Forum

La communication, une priorité
14 h-14 h 15 : La promotion de la langue à Pertuis : résultats et perspectives
Un travail commun entre une Municipalité et Li Reguignaire dóu Luberoun

14 h 15 -15 h 15 : La parole aux experts :
● Renaud Savy, agence Komgourou, conseil en communication et financement participatif
Comment mobiliser les outils de la communication numérique

● Mireille Benedetti, Maire-Adjointe de La Ciotat, Conseillère Régionale, Présidente de l’Agence Régionale pour l’Environnement
Dynamiser les ressources du Forum au service d’un message commun

15 h 15-15 h 30 : Pause

15 h 30-16 h 30 : Travaux en commissions :
●Développement durable, pouvoirs locaux
●Culture et communication
●Enseignement et formation

16 h 30 – 16 h 45 h : Restitution des travaux en commission
16 h 45– 17 : Débats. Le point sur le Congrès de Forcalquier en Octobre 2017
17 h – 17 h 15 : Conclusion : une démarche de communication pour le Forum d’Oc
Matieu Casanova, responsable de la Commission Culture et Communication du Forum

17 h 30 : Apéritif

Pour nous permettre de mieux vous accueillir, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous signaler votre présence à l’avance : contactforumdoc@gmail.com / 06 84 73 67 65

Forum d’Oc Provence-Alpes-Côte d’Azur. 8 bis, Ostau de Provença/Ostau de Prouvènço.13100 Aix en Provence

Contribuer aux adhésions : questionnaire en ligne

Nom et prénom

E-mail

 

1) Faites-vous partie d’une ou plusieurs Associations susceptibles d’adhérer au Forum d’Oc ? En connaissez-vous dans votre environnement qui pourraient être démarchées ? Si oui, lesquelles ?

 

2) Pensez-vous pouvoir contacter des commerces ou entreprises, ou groupements professionnels, susceptibles d’être intéressés par la démarche du Forum ? Pouvez-vous en faire la liste ?

 

3) Connaissez-vous des élus à qui vous pourriez proposer une adhésion (de leur collectivité ou individuelle) ? Pouvez-vous indiquer leur collectivité ?

 

4) Pouvez-vous faire ces démarches vous-mêmes ?

 

5) Souhaitez-vous être appuyé(e) par une démarche du Forum ?

 

6) Avez-vous d’autres suggestions ?

 

Convention du Forum d’Oc de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Samedi 8 Octobre 2016, de 13 h 30 à 18 heures à la Salle des Fêtes de Puyloubier

Entre les sessions plénières annuelles du Forum d’Oc destinées à informer nos partenaires extérieurs de nos actions et de nos revendications, la convention est une session de travail qui permet de faire le point sur les diverses initiatives des adhérents du Forum, les activités de l’association de gestion, et celles des groupes de travail. Nous espérons vous y voir nombreux.

13 h : Accueil
13 h 30 : Ouverture de la convention par le Maire de Puyloubier, commune adhérente du Forum d’Oc
14 h : Situation du Forum, état des adhésions, organisation des commissions

14 h 30 -15 h 30 : Travail en commission
– Développement durable, pouvoirs locaux
– Culture et communication
– Enseignement et formation

15 h 30 – 15 h 45 : Pause
15 h 45 – 16 h 15 : Restitution des travaux en commission
16 h 15 – 16 h 45 : Débats. Le point sur le Congrès de Digne en Mars 2017
16 h-45 -17 h : Conclusions de la convention
17 h : Apéritif

Pour nous permettre de mieux vous accueillir, nous vous serions reconnaissants de bien vouloir nous signaler votre présence à l’avance : contactforumdoc@gmail.com. 06 84 73 67 65

La Salle des Fêtes de Puyloubier, dite aussi Salle des Vertus
du nom du chemin qui la jouxte, est située à côté de la Coopérative des Vignerons de la Sainte Victoire, qu’on repère facilement juste avant le centre ancien, en arrivant par la D57 depuis l’ex-nationale 7 entre Aix et Saint Maximin. Parking attenant.

Congrès du Forum d’Oc à Marseille

Samedi 12 mars 2016

MARSEILLE

Au Conseil Départamental des Bouches-du-Rhône

 

Congrès du Forum d’oc

de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

A partir de 14h

 

« Langue et territoires vivants : l’occitan-langue d’oc dans un territoire mondialisé »

Modératrice : Eliane Tourtet, FR 3 Méditerranée

13 h. 30 : Accueil

14 h. 15 : Discours d’ouverture par Mme. la Présidente du Conseil Départemental

14 h. 30. Position et démarche du Forum d’oc
M . Guy Revest, Président du Forum
14 h. 45 Le point de départ d’une politique
Quatre mois de réflexions et débats sur l’équilibre et la préservation des territoires
Intervention de M. Lucien Limousin, Vice-Président du Conseil Départemental
15 h. 15 Ouverture ou authenticité : une fausse alternative
Aïoli sans complexes
M. Christian Philibert, cinéaste auteur des Quatre Saisons d’Espigoule, Travail d’Arabe, le Complexe du Santon, Afrik’aïoli…
16 h. Pause

16 h. 15 : Expériences, témoignages et références
Conforter la langue dans un environnement urbain
M. Mathieu Castel. L’Ostau dau País Marselhés
Mission Langue Régionale des Bouches du Rhône. Le bilinguisme oc-français dans une école en réseau d’éducation prioritaire

La jeunesse et l’avenir de la langue
M. Matieu Casanova, journaliste

17 h. 45 Débat
18 h. 15 Conclusions du colloque par M. Bruno Genzana
Vice-Président du Conseil Général délégué à la langue d’oc et aux traditions provençales
Etayer le rôle de la langue d’oc dans le projet de développement durable du territoire provençal.

18 h. 30 Apéritif et convivialité provençale

 

Les dernières adhésions

Jean-Marc Coppola (13)

La Campagne de Laure (13)

Mairie de Barjols (83)

Mairie de Rousset (13)

Mairie de Nice (06)

Arial Corp (13)

Fromagerie Les Vallons (83)

Zitouni Souad (84)

Calandreta Gapiana Andrieu Faure (05)

Théâtre Francis Gag (06)

Denis Carel (83)

Stéphane Le Rudulier (13)

Centre rupestre de culture occitane Pierre Pessemesse (84)

Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter