Ensemble pour l'avenir de la langue !

Forum d’Oc de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Forum d’Oc est un rassemblement des personnes morales (associations, collectivités territoriales, entreprises, syndicats, administrations…), ainsi que des élus, acteurs culturels et sportifs, des artistes et groupes artistiques… œuvrant sur le territoire de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la promotion de notre langue originelle dans ses trois expressions, le provençal, l’alpin et le niçois, qui constituent la forme de la langue occitane ou langue d’oc en usage dans cet espace.

Chacune de ces expressions a pleine légitimité pour représenter la langue toute entière.

La charte du Forum d’Oc

La genèse du Forum d’Oc

Le Forum d’Oc

  • a été créé à l’issue du colloque régional tenu à Marseille le 30 Novembre 2013 à l’initiative conjointe des grandes fédérations mistraliennes et occitanistes de la région, le Félibrige, l’Institut d’Etudes Occitanes, et les associations d’enseignements d’occitan-langue d’oc, qui œuvrent ensemble depuis des années dans le cadre d’une coordination permanente : les participants ont mis en avant leur convergence et se sont engagés dans un travail collectif.
  • il se donne pour mission de promouvoir le provençal, l’alpin et le niçois en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • il se veut une mise en synergie des actions de chaque partenaire pour donner une impulsion et de l’ampleur à l’usage de la langue qu’il entend promouvoir.

Les associations fondatrices

Impression


 Notre Actualité

Le Forum d’Oc compte à ce jour 586 adhérents.


DES RÉPONSES AU QUESTIONNAIRE DU FORUM D’OC DES CANDIDAT(E)S AUX ÉLECTIONS LÉGISTATIVES

Comme il a été décidé lors de la Convention du Forum d’Oc à Toulon, le Forum d’Oc a diffusé le questionnaire élaboré selon la proposition de Michel Feltin-Palas pour connaître  les engagements des candidat(e)s aux législatives de Juin 2022 dans notre région. Le questionnaire a été envoyé par l’équipe permanente du Forum aux structures régionales, ou à défaut départementales, ou à défaut nationales des partis suivants :

Europe-Ecologie-Les Verts
La France Insoumise
Lutte Ouvrière
Le Nouveau Parti Anticapitaliste
Oui la Provence – Régions et Peuples Solidaires Le Parti Animaliste
Le Parti Communiste
Le Parti Socialiste
Le Rassemblement National
Les Républicains
La République en Marche
Reconquête
L’Union des Démocrates et Indépendants

Tous les membres du Forum ont été invités, par la lettre d’information périodique du Forum, à questionner les candidats de leur choix en utilisant ce même questionnaire s’ils le souhaitaient.

Questionnaire Candidat(e)s Pr-Lég.321

Après la date limite fixée pour que les réponses puissent être prises en compte (8 jours avant le scrutin), voici les réponses dont le Forum d’Oc a eu connaissance.

Les candidat(e)s du Parti Animaliste ont répondu soit en arguant du caractère monothématique de leur parti pour choisir de ne pas répondre au questionnaire, soit en répondant d’une manière plus nuancée et en affirmant leur soutien à des traditions « qui élèvent l’être humain, comme par exemple la transmission des cultures provençales sous toutes leurs formes » (Madame Fabienne Pratali, 1° circ. du 05), soit en choisissant de répondre positivement à toutes les questions du questionnaire (Monsieur Victor Gago-Chidaine, 8° circ. du 13), qui déclare : « Je suis pour la convergence des luttes, et la vôtre, comme la nôtre, partagent les mêmes constats, et on pourrait discuter des solutions communes également ».

Le Parti Oui la Provence – Régions et Peuples Solidaires a répondu positivement à toutes les questions du questionnaire, avec les remarques suivantes :
– Questions 11 et 12, sur les émissions locales en langue régionale : « clarifier le cahier des charges du service public, avec vérification et suspension des aides d’Etat en cas de non-respect dans un premier temps, et en saisissant l’autorité compétente pour suspendre la fréquence dans un second temps »

– Questions 13 et 14 : Dans les médias nationaux… « demander avec toute la force de la loi, loi Molac dans sa plénitude comprise » un quota d’émissions en français sur les langues régionales et un quota de chansons en langues dites régionales.
– Question 15, demandant la création d’une télévision et d’une radio publiques émettant exclusivement en langue régionale : Réponse « oui » avec cette précision : « en coopération avec les Régions ».

– Question 19, sur la présence de la langue dans la signalétique : réponse « oui » avec cette précision : « dans la limite des compétences de l’Etat ».

Il n’a pas été possible de joindre l’Alliance Ecologique Indépendante, les indications recueillies sur internet s’étant révélées inopérantes.


LA DÉMARCHE DU COLLECTIF « POUR QUE VIVENT NOS LANGUES » AUPRÈS DES CANDIDAT(E)S

Le Collectif « Pour que vivent nos langues » dont le Forum d’Oc est membre a sollicité au niveau national les candidat(e)s aux élections législatives à partir d’un questionnaire que chacun d’entre vous peut aussi relayer et qu’on peut retrouver à l’adresse suivante :

https://pourqueviventnoslangues.jimdofree.com/actions/

On peut suivre les ré ponses des candidat(e)s sur la carte et le tableau aux adresses suivantes :

Législatives 2022 – PQVNL – 04/06/2022 14:00 – uMap (framacarte.org)

0xn33izyy1-9uk9 – Framacalc


LA SANTO ESTELLO, CONGRÈS NATIONAL DU FÉLIBRIGE, SE TIENDRA CETTE ANNÉE À ARLE DU 3 AU 7 JUIN 2022

Cinq jours de spectacles, conférences, défilés, films, expositions, présentant la diversité de la vie culturelle du Pays d’Oc dans sa tradition et sa modernité.

Consulter le programme sur felibrige.org

A cette occasion, le Capoulié du Félibrige

JACQUES MOUTTET

mettra fin à ses fonctions à la tête du Félibrige depuis 2006.

Le Forum d’Oc lui exprime toute sa reconnaissance pour avoir favorisé sa création qui renforce le partenariat et la complémentarité entre la tradition mistralienne et occitaniste, et pour avoir défendu avec vigueur et constance la pensée mistralienne notamment sur l’unité de la langue d’oc dans la diversité de ses expressions.


Les prochains rendez-vous du Forum d’Oc

CONGRÈS ANNUEL DU FORUM D’OC 2022

à l’automne à Châteauneuf le Rouge (Bouches du Rhône)

ville adhérente au Forum d’Oc

sur le thème

L’identité régionale au centre de l’avenir du territoire

où les débats porteront notamment sur

– la maîtrise du sol face aux divers accaparements

– la spécificité d’une agriculture de terroir

– le rôle des collectivités territoriales dans des projets de développement soutenable

– le rôle des espaces naturels protégés

L’anniversaire des sept ans du Forum, qui n’avait pas pu être fêté à Toulon en raison des contraintes sanitaires, sera célébré à cette occasion si les conditions du moment le permettent.

LE PROJET DE CONGRÈS DU FORUM D’OC À AVIGNON

Renvoyé à cause de la situation sanitaire, le projet de Congrès du Forum d’Oc qui devait se tenir à Avignon sur le thème

Le Rhône, frontière ou trait d’union

est reporté à l’automne 2023 sous les mêmes conditions.



Aidez l’équipe permanente du Forum d’Oc à faire connaître

les événements de portée régionale ayant trait à la promotion

de notre langue et de notre culture que vous organisez

en les signalant au mail du Forum : contactforumdoc@gmail.com



LES RÉPONSES AUX 24 QUESTIONS SUR L’AVENIR DES LANGUES RÉGIONALES DE FRANCE

LES RÉPONSES ET NON-RÉPONSES

La formule d’un questionnaire à renseigner exclusivement par oui ou non selon la liste proposée au Forum d’Oc par Michel Feltin-Palas à l’avantage d’obliger à des réponses concrètes. Aucun des candidat(e)s à la présidentielle n’a osé s’y confronter. A la date limite prévue pour les réponses une semaine avant le premier tour, seule Nathalie Arthaud a pris la peine d’y répondre, mais sous la forme d’un discours global. Voici comme promis retrouver l’ensemble des réponses dans l’article « LES RÉPONSES AUX 24 QUESTIONS SUR L’AVENIR DES LANGUES RÉGIONALES DE FRANCE »


CONVENTION DU FORUM D’OC À TOULON  – 5 FEVRIER 2022

Sous le haut patronage de Mme. Virginie Pin, Vice-présidente du Conseil Régional

Après la loi Molac et dans la perspective des élections nationales

QUELLES PISTES D’ACTION POUR LES LANGUES DE FRANCE ?


ACCUEIL PAR ANDRÉ NEYTON

Directeur de l’Espace Comedia-Théâtre de la Méditerranée


LE MAJORAL GUY REVEST, PRÉSIDENT DU FORUM D’OC,  OUVRE LE COLLOQUE

Discours d’ouverture de la Convention par Guy Revest

Discours G. Revest Toulon


ALLOCUTION DE Mme. VIRGINIE PIN

Photo du compte twitter

Madame Virginie Pin, Vice-Présidente du conseil régional chargée de l’art de vivre, du patrimoine et des traditions, et qui participait à une réunion professionnelle nationale à Paris au moment de la réunion, se connecte aux congressistes par visioconférence. Elle apporte ses vifs encouragements à l’action des membres du Forum d’Oc et les assure de la totale sollicitude du Président Renaud Muselier à l’égard de leur démarche. Elle rappelle que la Région a constamment soutenu le Forum, en lui accordant une dotation à sa création, puis en contribuant constamment chaque année à son fonctionnement. Elle constate qu’il s’inscrit totalement dans le cadre de la politique régionale en faveur du provençal, de l’alpin et du niçois, et qu’elle fera en sorte que l’apport du Forum d’Oc aux objectifs du Conseil Régional en la matière continue à être pleinement reconnu. Elle souhaite aux congressistes une journée fructueuse et les félicite de leur engagement.


INTERVENTION DE M. LE DÉPUTÉ PAUL MOLAC

La loi Molac : quels nouveaux droits ?

Il s’agissait d’écouter Monsieur le Député Paul Molac, auteur de la loi qui porte désormais son nom : lui aussi rejoint la salle par visioconférence. Il expose à quelle problématique la loi entendait répondre. Il s’agissait de parer aux interprétations restrictives des textes généraux, constitutionnels ou législatifs, qui sont parfois utilisés par les administrations pour faire obstacle à la pratique de la langue régionale, soit dans la vie publique, soit dans l’enseignement ; et donc d’impliquer dans leur promotion l’Etat, mais aussi les collectivités territoriales. Il fallait régler des problèmes administratifs qui entravaient la prise en charge des élèves dont les familles choisissent des Etablissements où est assuré l’enseignement de la langue régionale ou en langue régionale, afin que le coût de leur scolarité puisse être assumé par les communes d’origine quand elles ne disposent pas d’un offre de langue régionale équivalente. Il s’agissait enfin de généraliser à l’ensemble du territoire national une disposition fondamentale qui était auparavant réservée seulement à la Corse : que l’enseignement de la langue régionale puisse être proposé à tous les élèves dans tous les Etablissements, et qu’en soient seuls exclus ceux dont les familles en expriment la volonté.

Monsieur Molac exposait alors le cheminement de la loi, l’hostilité à laquelle elle s’est heurtée de la part du Ministère de l’Education Nationale, qui a réussi d’abord à en vider l’essentiel du contenu lors de son premier vote à l’Assemblée Nationale, et du rôle joué par le Sénat qui en a rétabli les articles supprimés, puis la volonté commune des députés et des sénateurs qui ont résisté aux assauts renouvelés de l’Education Nationale pour voter finalement le texte de la loi dans son ensemble à une très forte majorité des deux Chambres, ce qui en fait l’un de nos textes législatifs les plus incontestables. En particulier l’article 7 de la loi, le plus important, renverse désormais la situation en obligeant les pouvoirs publics à proposer l’enseignement de la langue régionale à tous les élèves, et non plus uniquement de le permettre.

Les pressions du Ministère de l’Education Nationale aboutissaient cependant à une saisine du Conseil Constitutionnel, qui censurait la démarche d’enseignement dit par immersion, pratiquée essentiellement dans les écoles associatives du type des Calandretas pour le domaine d’oc. Cette censure aboutit à fragiliser ces Etablissements, mais en raison de la forte opposition que susciterait une mise au pas autoritaire de l’Etat dans leur fonctionnement, une circulaire l’a autorisé, en restant à la merci d’une action en justice hostile.


INTERVENTION DE M. MICHEL FELTIN-PALAS

Responsable à l’Express de la lettre d’information « Sur le bout des langues »

Quels projets réalistes pour assurer l’avenir des langues de France ?

Monsieur Michel Feltin-Palas, rédacteur en chef à l’Express et responsable dans cet hebdomadaire de la lettre d’information périodique « Sur le bout des langues », prenait dans son exposé le relais de la problématique dégagée par Paul Molac en continuité avec le thème choisi pour la Convention : « Après la loi Molac et dans la perspective des élections nationales, quelles pistes d’action pour les langues de France ? ». Il approfondissait le cadre théorique de leur perception par les pouvoirs centralisés à tendances normatives, qui s’imposent par manque de culture linguistique aux locuteurs mêmes de ces langues qu’il se refuse à appeler « régionales », puisque ce qualificatif ne traduit pas une qualité intrinsèque de la langue, mais sa situation fortuite et toujours susceptible de renversements.

Sa vaste culture en ce domaine lui permettait de citer une grande variété d’exemples illustrant la situation des langues minoritaires dans divers pays du monde et spécialement en Europe, pour en tirer une liste très concrète de propositions programmatiques, matière à questionnement pour les candidats aux élections nationales, portant sur les divers aspects de la promotion de ces langues : transmission, apprentissage, valorisation par une visibilité dans l’espace public ou par la reconnaissance d’un atout professionnel, recherche des canaux de diffusion prenant la langue pour support, dans le domaine des médias et de la création, etc.

Michel Feltin-Palas a eu l’adresse d’agencer ses propositions sous la forme de deux ensembles de degré inégal, les premières apparaissant plus facilement acceptables par des gestionnaires prudents sur le coût des moyens, les autres apparaissant plus utopiques et susceptibles de heurter une opinion routinière, mais chaque fois en les étayant par des exemples où les mesures en question ont effectivement été adoptées par tel ou tel Etat.


Les 25 questions à poser aux candidat(e)s

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Ces questions seront posées par le Forum d’Oc aux candidates et candidats à la présidentielle

Les réponses seront publiées sur le site. Les mêmes questions devront être posées aux candidates et candidats la députation. Il sera demandé à chacun des membres du Forum de le faire dans leur circonscription pour ceux qui resteront en compétition au soir du premier tour. Les réponses seront communiquées de la même façon.


M. MÉDÉRIC GASQUET-CYRUS, MODÉRATEUR DES INTERVENTIONS ET DÉBATS

L’ensemble de ces interventions ont nourri des débats sereins mais intenses avec les intervenants, très habilement menés par Médéric Gasquet-Cyrus, qui ont mis en lumière les multiples questions soulevées par les thèmes abordés : la question des moyens, la ratification de la Charte européenne des langues régionales – nécessaire mais de portée pratique limitée -, le destin de la démarche immersive, etc. C’est à Médéric que revenait la charge de conclure par une synthèse brillante et une ouverture vers des horizons dynamiques.


CLÔTURE DE LA MANIFESTATION

Le Président Guy Revest clôturait la manifestation en remerciant tous ceux qui en avaient préparé le succès, et la qualité des échanges qu’ils avaient ainsi permise. Il déplorait que les conditions sanitaires ne nous aient pas permis de fêter dignement ce septième anniversaire du Forum d’Oc, en promettant que la prochaine rencontre comblerait cette provisoire frustration.


Les dernières élections locales

Continuités et renouvellements

Comme promis, le Forum d’Oc a adressé à toutes les listes électorales candidates le questionnaire que voici, ainsi que la réponse qu’il en a reçue.

Forum Questionnaire Régionales 621
Une seule réponse nous est parvenue, celle de la liste « OUI LA PROVENCE »

1) Loi Molac

Nous approuvons entièrement la loi Molac telle qu’elle a été votée et réprouvons les honteuses manigances du Ministre de l’Education Nationale pour la saccager ainsi que son amputation partiale et politicienne par le Conseil Constitutionnel.

2)  Conventions Région-Rectorats

Nous proposerons immédiatement la signature d’une convention avec les deux Rectorats de la région conformément aux dispositions législatives qui imposent une telle démarche pour que puisse être organisé l’enseignement de la langue régionale.

Nous ferons valoir pleinement le rôle de chef de file confié à la région par la loi MAPTAM pour le soutien à l’enseignement  supérieur et à la recherche en y développant une véritable politique de prise en compte de la langue régionale dans l’Université et la formation.

3) Plan chiffré de récupération de la langue par la jeune génération

Nous entendons utiliser tous les pouvoirs confiés par la loi à la Région en matière de promotion de la langue régionale, que nous définissons dans les mêmes termes que le Forum d’Oc : « la langue d’oc ou langue occitane, représentée ici par le provençal, l’alpin et le niçois ».

Nous convergeons entièrement avec la proposition du Forum de donner priorité à la transmission de la langue régionale à la jeune génération, et de fixer des objectifs chiffrés annuels et progressifs de récupération de la langue dans les publics scolaires et en formation.

Actuellement les chiffres des deux Rectorats montrent que la proportion d’élèves de l’enseignement primaire et secondaire touchés par un enseignement de langue régionale oscille entre moins de 1 % jusqu’à un maximum de 3 % selon les départements et les types d’enseignement. Cette situation est catastrophique et laisse présager l’extinction de la langue à brève échéance.

Nous proposons de mobiliser et optimiser tous les moyens d’enseignement pour atteindre rapidement un palier global de 3% de l’effectif, puis sur cette base de viser son triplement dans les six ans de la mandature.

Les nouveaux élus et la langue régionale

Conseil Régional Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur

Auprès du Président du Conseil Régional, la Vice-Présidente Virginie Pin, avocate à Toulon et 6° Adjointe au Maire de cette ville, a reçu la délégation à l’art de vivre, au patrimoine et aux traditions.

Jean-Pierre Richard, qui préside le Collectif Provence, s’est vu attribuer la présidence de la Commission « Patrimoine, traditions et langues régionales ».

Conseil Départemental des Bouches du Rhône

Mandy Graillon a été élue Conseillère Départementale, et déléguée à la sécurité, à la prévention de la délinquance et de la radicalisation, à l’exigence confiance et probité, à la langue et à la culture provençales.

Elle est également 2° Adjointe au Maire d’Arles, avec parmi d’autres délégations celle des traditions et de la culture provençale.

Mairie de Marseille 

Jean-Marc Coppola est désormais Adjoint au Maire de Marseille, en charge de la culture pour toutes et tous, de la création, du patrimoine culturel et du cinéma.

Jean-Marc Coppola adhère au Forum d’Oc à titre individuel, de même qu’Aïcha Sif, Adjointe chargée de l’alimentation durable, de l’agriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques.

Christian Bosq, Conseiller Municipal, est délégué à la culture provençale.

Le Forum d’Oc écrit aux nouveaux conseillers régionaux

agf Cons Région

Enseignement

Application de la loi Molac

La censure par le Conseil Constitutionnel de l’article de la loi Molac qui légitimait l’enseignement dit par immersion, dispensé dans les écoles bilingues associatives et possible sous le statut de l’expérimentation dans l’enseignement public, a suscité une vive polémique et entraîné une mission confiée à deux députés, Christophe Euzet et Yannick Kerlogot sur le sujet. On est actuellement dans l’attente d’une circulaire d’application de la loi dans l’Education Nationale. Elle doit être publiée à la fin du mois de novembre par le Ministère.

Dès à présent, le Ministère a partiellement corrigé l’inégalité des coefficients au baccalauréat entre les langues régionales et d’autres options.

Le collectif national « Pour que vivent nos langues » dont le Forum d’Oc est membre continue de faire valoir auprès du gouvernement et des élus les revendications des représentants des langues de France qui y adhèrent. Au niveau local, les revendications qui concernent ce qui en relève sont prises en charge par la coordination régionale de PQVNL.

Au niveau régional, la loi Molac a renouvelé l’obligation d’une convention entre l’Etat et les Régions pour que soit organisé l’enseignement des langues régionales. Les associations n’ont pas été informées à ce jour de l’état d’avancement de cette démarche.

Plaquette promotionnelle du Rectorat d’Aix-Marseille

Le Rectorat d’Aix-Marseille vient de diffuser une plaquette pour favoriser la promotion de l’enseignement du provençal dans l’Académie.

Tout en saluant le travail des professeurs d’occitan-langue d’oc et des conseillers pédagogiques qui y ont travaillé, le Forum d’Oc, en tant que membre du Conseil Académique de la langue régionale où le projet de dépliant a été présenté, a adressé au Recteur une liste des points essentiels qui méritaient correction, le plus inacceptable étant l’emploi de la formule « les langues d’oc » sur la carte qui représente l’aire de l’occitan-langue d’oc, le pluriel niant l’unité de la langue au mépris total de ce qu’ont toujours proclamé aussi bien Frédéric Mistral et le Félibrige que le courant occitaniste, et le Ministère de l’Education Nationale lui-même, qui n’utilise que la formule « occitan-langue d’oc » au singulier.

Le Forum regrette vivement qu’il n’en ait été tenu aucun compte.

Lire la lettre du Forum d’Oc au Recteur d’Aix-Marseille sur la plaquette

Formation des maîtres

La formation à la langue régionale des professeurs d’écoles n’est toujours pas prise en compte dans l’INSPÉ de Nice, où pourtant existe le concours spécial « langues régionales » pour le recrutement des futurs maîtres, réduit il est vrai à 4 places pour le Var et les Alpes Maritimes.

Dans l’Académie d’Aix-Marseille où ce concours n’a jamais été ouvert, la refonte du cursus d’études du Master Métiers de l’enseignement, de la formation et de l’éducation, la formation à l’enseignement de la langue régionale s’insère désormais mieux dans le cursus pour les horaires, mais sa mise en concurrence avec de mutiples options qu’on a cessé désormais de proposer aux étudiants dans une présentation orale est une entrave à la promotion de cet enseignement, qui pourtant est indispensable à la continuité des écoles bilingues ou semi-bilingues et à son développement dans toutes celles où se pratique une initiation à la langue.

La situation actuelle appelle manifestement une évolution. La signature d’une convention Etat-Région exigée par la loi Molac pourrait aider à résoudre ce type de problème.

Pour assister les professeurs des écoles qui se présentent aux épreuves de l’habilitation à enseigner la langue régionale, une initiative de l’AELOC a permis de leur proposer à la fois un complément de formation et une bourse d’études, d’un montant certes modeste par rapport à celles que d’autres régions accordent à ceux qui s’engagent dans ce type de formation, mais qui constitue une incitation à développer cette pratique dans notre région.

AELOC Bourse d'Etudes Site Forum 921

AELOC. 8 bis, avenue Jules Ferry. 13100 Aix en Provence. www.aeloc.fr/aelocaeloc-bureau@aeloc.fr

Création d’écoles bilingues

Dans le groupe scolaire de Mazan est en train de se constituer une école bilingue publique, autour pour le moment de trois postes d’enseignant(e)s compétent(e)s en langue régionale.

Une école bilingue Calandreta s’est ouverte à Valréas l’année dernière, actuellement pour une classe maternelle. Une autre est en cours de constitution à Nice.


Découverte de la langue régionale par le conte musical

Le Forum d’Oc a décidé de proposer aux écoles et collèges volontaires de bénéficier d’une intervention de professionnels du conte musical en langue régionale. L’initiative a été limitée cette année à un département, celui de Vaucluse. Elle bénéficie à 20 classes, et l’intervention est prise en charge par Liza et Jean-Bernard Plantevin. Elle sera appelée à concerner d’autres zones de la région à l’avenir.

Proposition Vaucluse 921

Visite du Museon Arlaten en provençal pour scolaires et groupes

Faisant droit à une demande exprimée par le Forum d’Oc, le Museon Arlaten, qui vient  d’être totalement rénové, organise désormais des visites commentées en provençal sur demande formulée à l’avance. L’AELOC a annoncé qu’elle pouvait donner une aide au déplacement pour les classes qui s’engageraient dans cette visite


Les manifestations à portée régionale des membres du Forum

Il est rappelé à tous les membres du Forum d’Oc qu’il leur est demandé de signaler sur le mail du Forum les manifestations à portée régionale qu’ils organisent afin qu’on puisse les indiquer sur le site et sur la lettre d’information.

Depuis la rentrée, nous ont été signalées les deux manifestations suivantes :

La Librejado 27°journée des écrivains de Provence

Trets, le 10 Octobre 2021

La Vida en Oc : un village à l’heure provençale

Cucuron le 20 Novembre 2021


Le nom de notre région

Le Forum d’Oc exprime son profond attachement à la dénomination de « Provence » dans le nom de notre région et demande qu’elle soit conservée dans son appellation officielle et usuelle.

logo-provence-alpes-cote-d-azur

Les dernières adhésions

Arial Corp (13)

Fromagerie Les Vallons (83)

Pascale Boyer (05)

Marine Brenier (06)

Mairie de Rognac (13)

Bagnols en Forêt (83)

Mairie d'Istres (13)

Mairie de La Roque en Provence (06)

Mairie de Vaison-la-Romaine (84)

Chantal Mure (84)

Mairie de Marie (06)

Mairie de Saint Etienne du Grès (13)

Mairie de Tourtour (83)

Mairie de Sisteron (04)

Mairie de Noyers-sur-Jabron (04)

Mairie de Saint Didier (84)

Cors de lenga dau Baucet (83)

Mairie de Saint Léger du Ventoux

Mairie de La Lande les Maures (83)

Newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter